L'école de Tunis

Histoire

Fondée en 1949, l’école de Tunis doit sa création à la rencontre d’un groupe de quatre peintres Moses Levy, Pierre Boucherle, Jules Lellouche et Antonio Corpora qui se sont réunis en 1936 à Tunis et ont été rejoints après la Seconde guerre mondiale par de nombreux artistes tunisiens et français: Yahia Turki, Ammar Farhat, Safia Farhat, Jellal Ben Abdallah, Abdelaziz Gorgi, Edgard Naccache, Ali Bellagha et Zoubeir Turki, le but commun étant de promouvoir une peinture tunisienne en apportant des idées innovatrices et en s’éloignant des courants artistiques coloniaux.

Membres fondateurs

MOSES LEVY

Né le 3 février 1885 à Tunis et mort le 2 avril 1968 à Viareggio, en Italie, Moses Levy était un peintre et graveur italo-britannique originaire de Tunisie.

S’il s’est beaucoup inspiré de son pays natal dans ses peintures, il fit également parti des précurseurs du courant de l’École de Tunis.

Mosquée Sidi Mahrez
Mosquée aux environs de la Goulette, Tunisie

PIERRE BOUCHERLE

Né à Tunis en 1894, Pierre Boucherle est un peintre orientaliste et paysagiste français. Il initie le fameux Groupe des Quatre qui évoluera en Groupe des Dix avant de donner le jour à l’Ecole de Tunis.

Devenu aveugle et ne pouvant plus peindre, Pierre Boucherle décédera en 1988 et laisse une oeuvre immense et un témoignage éloquent sur son époque.

JULES LELLOUCHE

Né en 1903 à Monastir et décédé le 23 novembre 1963 à Paris, Jule Lellouche est un peintre tunisien qui a bénéficié d’une large audience et d’une grande réputation dans son pays

Cependant, en raison de sa disparition précoce et des hasards de l’histoire, sa vie et son œuvre sont encore mal connues des amateurs en France et en Europe.

Mosquée Sidi Mahrez
Senza titolo, 1992

ANTONIO CORPORA

Antonio Corpora né à Tunis en 1909 est un peintre expressionniste et abstrait italien d’origine tunisienne.

Sensibles au coloris de Bonnard ou de Matisse, ses œuvres d’alors sont proches d’une abstraction formelle très proche de celle de Braque.

Les principales œuvres d’Antonio Corpora sont conservées dans de nombreux musées d’art moderne, notamment à Rome, Trieste, Paris, São Paulo, New York, Pittsburgh, Hambourg et Stockholm.

YAHIA TURKI

Le tuniso-turc Yahia Turki né en 1903, fait partie des grands noms de la peinture.

Pourtant au début, cet art n’était pour lui qu’une passion qui se cantonnait à un passe-temps. Sous la pression familiale, il a du sacrifier ses études d’art et se résoudre à faire une carrière dans la fonction publique. Autodidacte, Yahia Turki n’a eu comme formation que 5 mois à l’École des Beaux-Arts…

Il succède, en 1956, à Pierre Boucherle en tant que président de l’École de Tunis, poste qu’il occupe jusqu’à sa mort

Rue animée à Tunis
Deux tunisiens, 1979

AMMAR FARHAT

Originaire de la ville de Béja où il est né en 1911 et dans laquelle une maison de la culture porte aujourd’hui son nom, ce grand artiste tunisien autodidacte a appris tout seul l’art de la peinture et a su forger sa place dans le paysage artistique tunisien grâce à son seul talent.

ZOUBEIR TURKI

Zoubeir Turki, né en avril 1924 à Tunis et mort le 23 octobre 2009, est un peintre et sculpteur tunisien.

D’origine turque et né dans la médina de Tunis, il suit ses études à la Zitouna puis à l’Institut des hautes études de Tunis et, en parallèle, à l’École des beaux-arts de Tunis.

Il jouit d’une grande renommée dans son pays et a participé à de nombreuses expositions internationales.

Les nouvelles du matin (Sabah), 1953

SAFIA FARHAT

Née en 1924 et décédée le 7 février 2004, Safia Farhat est une pionnière des arts plastiques en Tunisie.

À la fois dessinatrice, peintre, céramiste, tapissière et décoratrice, Safia Farhat appartient à la première génération d’artistes tunisiens qui s’est affirmée dans les années cinquante au lendemain de l’indépendance de la Tunisie du pays.

 

ABDELAZIZ GORGI

Abdelaziz Gorgi est un peintre tunisien, né le 2 juin 1928, à Tunis, et décédé dans la même ville, le 10 janvier 2008.

Gorgi naît dans une famille tunisoise de la médina. Il poursuit des études à l’Institut supérieur des Beaux-Arts de Tunis, entre 1944 et 1949, avant de poursuivre une carrière artistique à l’École de Paris.

En 1973, il crée sa propre galerie d’art, baptisée Galerie Gorgi, à Tunis.

Le porteur de jasmin
Jeunes femmes à l’heure du café

JELLAL BEN ABDALLAH

Né le 26 mai 1921 à Tunis et mort le 9 novembre 2017, Jellal Ben Abdallah membre de l’école de Tunis a marqué son époque à travers ses nombreuses toiles et autres fresques.

Ses thèmes favoris sont des scènes dites de genre (des représentations du quotidien à travers des mises en scènes incluant des métiers traditionnels, des femmes jouant sur des instruments de musique ou encore de la nature morte).

EDGAR NACCACHE

Edgard Naccache, né le 15 décembre 1917 à Tunis et mort le 27 mars 2006 à Paris, commença à dessiner et à peindre à Tunis en tant qu’autodidacte, le temps où il fût journaliste pour des quotidiens tunisiens.

L’amour de la peinture semble avoir guidé la vie d’Edgard Naccache. Prise dans les tourments et les tragédies contemporaines, sa peinture aux multiples facettes n’a cessé de prendre le pouls d’un monde de l’après guerre, celui des transformations sociales, politiques et esthétiques du XXème siècle.

Maternité Bédouine
Le Roi de coeur

ALI BELLAGHA

Ali Bellagha , né en 1924 à Tunis et mort le 10 mai 2006 à Tunis, est un professeur, dessinateur, peintre et graveur tunisien.

Bellagha était un artiste très polyvalent, qui a réalisé une riche carrière faisant de lui l’un des plus grands artistes de son temps. Ses œuvres révèlent beaucoup de son vécu, mené principalement entre Tunis et Paris! «La femme aux cheveux verts » (1960), «Café des nattes» (2006), «le marchand de pastèques» et d’autres encore, sont des œuvres qui témoignent de son savoir-faire acquis entre son pays natal et la France.

Mitys Solutions © 2020. All Rights Reserved